Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de patricketsonvelo

Une histoire d'enfance de ....

5 Novembre 2016 , Rédigé par patricketsonvelo

patricketsonvelo

patricketsonvelo

Cet article que j'ai écrit ce jour me trottine dans la tête depuis un certain temps, c'est l'une de mes histoires concernant ma petite enfance.

La vie est bizarre et je ne sais toujours pas pourquoi ce malheur lointain effleure malgré tout toujours mon esprit.

Aller je me lance, tant pis si elle n'accroche pas grand monde, mais moi je me serai soulagé en l' écrivant.

Samedi 05 Novembre 2016:

Je me lance...

Une histoire d'enfance de ....

Depuis très longtemps je souhaitais me rendre à Hauteville-Lompnes ou fut hospitalisée ma maman que je n'ai malheureusement pas connu.

A part quelques photos et encore...

Une histoire d'enfance de ....

Pour la citation ci-dessus Dalai Lama a probablement raison mais je suis en droit de me poser la question sur cette affirmation.

Comment accepter à 7 ans que la plus belle chose au monde vous soit repris ?

Votre maman.

Les câlins que vous ne connaîtrez jamais, les Noel qui ne veulent plus rien dire, mes anniversaires ?

Je n' en parle même pas !

Pire encore, dans ma petite tête de gosse il s'est passé une chose incroyable et imbécile, j'en ai terriblement voulu à ma mère de nous avoir laissé là, mon père et moi.

"Putain" de vie que çà démarrait mal !

 

Une histoire d'enfance de ....

C' est certainement ce grand malheur qui m' a permis d' appliquer cette citation ci-dessus.

Voilà aussi pourquoi je me trouve tellement bien dans ma bulle avec les enfants, il y a peu de temps que je l' ai compris.

Il m'était impossible de donner une réponse claire à toutes mes connaissances qui parfois me pensent dans un autre monde lors de mes actions pour les autres.

On me dit inaccessible et c'est vrai pour énormément de personnes !

Lorsque j' ai accompli ce que probablement une étoile m' a  demandé de faire je retourne à mes obligations quotidiennes, dans le calme.

Une histoire d'enfance de ....

Mais pourquoi à 61 balais avoir un besoin urgent de me rendre là-bas ?

Alors que durant toutes ces années passées rien mais alors rien de rien ne m' attirait pour connaître l' un des chemins les plus douloureux que ma mère ait eu à parcourir.

Une histoire d'enfance de ....

Hauteville-Lompnes se situe à 73 km de Bourg en Bresse par l'autoroute.

Dans la matinée le brouillard était épais mais comme par enchantement sur le coup de midi il s' évaporait.

Nous avons dîné rapidement et nous sommes partis là ou l'étoile du jour m' attirait.

Bizarre pour nous de voir des panneaux indiquant Milan, Genève, Oyonnax, çà nous changeait de  ceux de Lille, Dunkerque, Calais....

Une histoire d'enfance de ....

Nous quittâmes l'autoroute à Pont d'Ain, il restait 21 Km...

Alors que nous passions sur un pont ou coulait une rivière j'étais presque en colère de ne pas connaître le nom de celle-ci.

Ce n' est qu' en rentrant à Bourg, que sorti de ma bulle je réfléchissais un peu, çà ne pouvait être que l'Ain !

Emotion, émotion quand tu nous tiens !

Nous atteignîmes le pied de la montagne et les premiers lacets nous emmenèrent dans un décor majestueux.

Une histoire d'enfance de ....
Une histoire d'enfance de ....
Une histoire d'enfance de ....

Info Wikipédia:

L'Ain est une rivière française qui prend sa source (une exsurgence karstique) en Bourgogne-Franche-Comté, dans une vallée étroite et boisée entre les deux villages Conte (Jura) et La Favière à environ 700 mètres d'altitude, et se jette dans le Rhône (rive droite) à Saint-Maurice-de-Gourdans (Ain) après avoir parcouru 190 km.

Elle a donné son nom au département de l'Ain.

Les riverains et plus généralement les locuteurs des départements du Jura et de l'Ain la désignent sous la locution « rivière d'Ain », qui a pour avantage de lever l' ambigüité avec le département.

Géographie

La rivière arrose Champagnole et Pont-d'Ain.

L' Ain draine le Jura méridionnal, le plus élevé, le plus arrosé grace à l'obstacle des crêtes disposées selon une orientation Nord-sud (cela explique un débit important : 123 m3/s à la confluence).

Son réseau, commandé par le relief et son soubassement structural, s'adapte aux dépressions synclinales, les vals. L'Ain tranche les chaînes par des cluses et dessine un tracé en baïonnette.

Hydrologie:

Le bassin, montagneux dans sa quasi-totalité, se développe surtout dans des assises calcaires perméables, ce qui explique la manifestation de nombreux phénomènes karstiques : circulation souterraine, pertesrésurgencesdépressions fermées ou dolines.

Cette perméabilité confère au régime une irrégularité ou une variabilité marquée - les pluies provoquent des réactions soudaines et brèves.

La neige ne joue qu'un rôle secondaire dans l'alimentation du bassin, même si on peut parler de régime pluvio-nival.

L'Ain est capable de crues violentes, 2 600 m3/s ont été enregistrés à Chazey-sur-Ain en 1926.

Alors que la JUKE grimpait à l' aise, en longeant les flancs de la montagne mon visage s'est recouvert de larmes.

Qu' arrivait il au "dur" que je suis qui ne craque que dans les moments terribles ?

Je comprenais d'un coup que cette jeune femme de l'époque, qui était ma mère, avait du horriblement souffrir à 700 Km de chez elle.

De laisser son gamin de 7 ans si loin d'elle et son mari ont du être des moments terrifiants.

Et dire qu'il m' aura fallu parcourir tout ce chemin pour le comprendre.

Plus de 40 ans en arrière comment était elle arrivée là, seule avec ses valises, sans connaître personne ?

 S' y soigner sans jamais une visite, pas de téléphone, seule la poste comme unique moyen de communication, dur dur ...!

Et moi à qui cette vie n' a jamais fait de cadeau, j' aurai du le comprendre bien plus tôt.

Dans la tête d'un gamin de 7 ans, lorsque les choses de la vie ne sont pas expliquées le mal être poursuit son chemin et parfois les dégats peuvent être conséquents.

Heureusement il y eut ce foutu ballon qui m' a sauvé.

Il m' a tant aidé !

Comme lui,  j' ai rebondi sans cesse.

Grace à lui j'ai appris à recevoir des coups, à en donner, à être joyeux dans la victoire, triste dans la défaite mais un match de foot n' est il pas le reflet d' une vie ?

C' est un peu le message que j' ai transmis aux 800 petits footeux auxquels j' ai appris le gout du sport.

Sauf que dans la vie réelle le coup de sifflet de la fin du match vous ne l'entendrez jamais.

Une histoire d'enfance de ....

Inutile de vous préciser que les 21 Kms de grimpette furent longs et courts à la fois.

Les habitués de la montagne roulent vite, pourtant je ne "trainais " pas .

Je me garais par 2 fois sur un endroit réservé à cet effet de manière à laisser passer les rapides...

Hauteville-Lompnes : 9 Km

Le stress continuait de m'envahir !

Bizarre, bizarre cette réaction, vraiment bizarre !

Une histoire d'enfance de ....
Une histoire d'enfance de ....
Une histoire d'enfance de ....

Info Wikipédia:

Hauteville-Lompnes (prononcer "lonne" avec un o ouvert comme dans pomme, [otvil.lɔn]) est une commune française chef-lieu de canton de l'Ain.

Située dans le Bas-Bugey, à environ 66 kilomètres de Bourg-en-Bresse, elle résulte de la fusion, en 1942, des communes d'Hauteville et de Lompnes puis d'une seconde fusion, en 1964, qui engloba les communes rurales de Lacoux et Longecombe.

Ses habitants s'appellent les « Hautevillois ».

Toutefois, les habitants de Lompnes étaient parfois appelés les « Cognots » et ceux d'Hauteville, les « Gravellots ».

Cette commune est réputée pour ses centres de soin que sont les maisons de repos et les centres de rééducation.

En effet, le calme environnant sur le plateau d'Hauteville et l'air frais sont propices à de telles infrastructures.

Aujourd'hui, elle est orientée vers le tourisme.

La période hivernale est propice à la pratique du ski — de descente et de fond —, mais aussi des randonnées en raquettes.

Durant l'été, d'autres activités sont praticables sur le plateau : cyclisme, VTT, randonnée, pêche, pour citer quelques exemples.

Géographie:

La commune est située sur un haut plateau, dans le Bugey (l'un des 4 pays de l'Ain avec la Dombes, la Bresse et le pays de Gex).

Le Bugey est une zone de basse montagne qui fait partie du massif du Jura.

Avec plus de 50 km2 de superficie, Hauteville-Lompnes était la plus vaste commune du département de l'Ain, et ce jusqu'à la création de la commune de Haut-Valromey le 1er janvier 2016.

La commune se trouve à une moyenne de 850 mètres d'altitude sur un plateau correspondant à un large val synclinal typique du relief jurassien.

Elle est dominée à l'est par le mont de la Rochette dont le point culminant est situé à 1 240 mètres.

Le col de la Rochette, long de 5 kilomètres, à 1 112 mètres permet de basculer dans la vallée du Valromey.

C'est le seul accès aux pistes de ski de la Praille: 25 kilomètres de pistes de ski de fond répartis en quatre pistes vertes, une bleue, une rouge et une noire, et cinq parcours raquette.

Voies routières:

Le village se trouve à environ 38 kilomètres de l'entrée « Ambérieu » de l'A 42, à 27 kilomètres de l'entrée « Pont-d'Ain » de l'A 40 et à 25 kilomètres de l'entrée « Saint-Martin-du-Frène » de cette même autoroute.

Hauteville est située le long de la route départementale 8 qui rejoint Corlier, elle est prolongée par la départementale 12 en direction de Bourg-en-Bresse.

Au sud-est, la départementale 8 rejoint Artemare qui est prolongée par la départementale 904 en direction de Culoz ou de Belley. Au sud-ouest, la départementale 21 rejoint Tenay.

 

Une histoire d'enfance de ....

Arrivée à Hauteville-Lompnes, la Juke, comme téléguidée, nous amena sur une petite place face à l' office de tourisme de la ville.

En descendant de la voiture deux dames étaient assises sur un muret, appréciant le soleil qui avait déchiré le brouillard du matin..

Sans aucune adresse précise, j' en étais conscient, je me hasardais malgré tout à leur demander si elles avaient connaissance de l'existence d' un sanatorium dans les années 1960...

Elles me répondirent avec étonnement:

"Lequel monsieur ? il y en a eu une dizaine par le passé et maintenant ils ont été transformés en habitation ou maison de repos, locaux médicaux mais vous pouvez vous rendre sur les 2 cols là ou ils se situaient"

L' anecdote de cette histoire, mais vous allez en douter, c' est que l' une de ces deux femmes avait étudié à....Lens !

Ma maman habitait au pied de Notre dame de Lorette, à 8 Km de là !

Bizarre la vie, non ?

Mon but était de voir Hauteville-Lompnes, pour le reste je me doutais bien que...

Une histoire d'enfance de ....

Au lieu de poser une petite heure avant de repartir je décidais de grimper le col de la Rochette, en voiture !

Ah! ah! ah!

Les anciennes constructions ou avait séjourné ma mère se trouvaient peut-être de ce côté-là !

Une histoire d'enfance de ....

Dans la montée, à la sortie de la ville, nous sommes passés devant l' hospital public de Hauteville-Lompnes, je m 'y suis arrêté et je me suis garé, peut-être que... !

Un vieux monsieur se trouvait à proximité, je m' en approchais et  je tentais l'impossible...

La même question qu' aux deux dames.

Ce Monsieur fut d'abord fort surpris puis il me renseigna sur ce dont je lui parlais.

C' était à 500 m de là, un peu plus haut.

Ce bâtiment dont je lui parlais était le plus ancien et avait été abattu il y a 9 ans.

Il s'en souvenait parfaitement puisqu' il y avait été opéré.

Après l' avoir remercié je remontais dans la Juke, le coeur serré, il y avait en fait 800 m.

En effet une grande plaine se situait devant des bâtiments rénovés.

Certes je n' avais pas trouvé le sanatorium en question mais au moins je pouvais respirer un instant le bon air de cette ville qui n'aura malheureusement pas su sauver ma maman.

Une histoire d'enfance de ....
Une histoire d'enfance de ....
Une histoire d'enfance de ....

L' émotion me quittait pendant un petit moment.

Nous en avons profité pour rejoindre le sommet du col pour y admirer les pistes de ski de fond et "Alpin" sous ce soleil magnifique.

Un joli endroit avec son hôtel, son hangar de chien de traîneau, sa remontée mécanique.

Une histoire d'enfance de ....
Une histoire d'enfance de ....
Une histoire d'enfance de ....

Le temps passait très vite, nous apercevions au-dessus de nos têtes les brumes qui commençaient à se reformer.

Il était temps de se remettre en route et d' attaquer la longue descente.

J' avais obtenu ce que je souhaitais donc pas d' imprudence !

Une histoire d'enfance de ....

En repassant devant la plaine mon émotion rsurgissait, mais elle fut de courte durée.

Heureusement que la photo fut prise une heure avant la réapparition du brouillard.

La Juke nous redescendit jusqu' à la plaine, le moteur frein fit bien son boulot.

Monique n' était pas trop rassurée mais elle savait qu' il ne fallait surtout pas me parler.

Je revenais tout doucement à la réalité.

J' ose espérer que la prochaine fois, si mes vieilles jambes me le permettent encore, que je laisserai la voiture à Pont d' Ain et que j' accéderai au sommet de la Rochette en vélo !

Ce sera 21 Km de bonheur en montée, je m' y vois déjà....

Une histoire d'enfance de ....

Info Wikipédia:

Le château de Corlier se situait sur l'éperon rocheux qui domine le village.

Il n'en reste, aujourd'hui, pratiquement aucunes traces.

Aucunes descriptions nous permettent de connaître les proportions réelles de la bâtisse. En 1330, d'après les comptes de la châtellenie de Lompnès, le château était mentionné sous le nom de bâtie, signifiant que ce château fut un ou des bastions de bois avec peut-être une partie en pierre.

Toujours en 1330, en pleine guerre delphino-savoyarde, le château fut pris pendant deux jours par les troupes savoyardes menées par un certain Guillaume dit « de Résinand », qui y fut blessé.

Humbert de Châtillon (dit « Provaint »), châtelain de Saint-Rambert, paya dix sous pour les soins dudit Guillaume.

Afin de s'emparer de l'édifice, les assaillants ont brulé la porte avec du bois et de la paille. À la Pâques, le Dauphin rassembla ses troupes à Lagnieu afin de récupérer le château, mais cette opération ne put se faire.

À partir de ce moment, c'est le châtelain de Lompnès qui prit la garde du château.

Il aurait été détruit au xvie ou xviie siècle, peut-être lors du rattachement du Bugey à la France en 1601.

Actuellement, une statue de la Vierge témoigne de l'emplacement de ce château. Les fondements d'une tour restent quand même visibles.

Globalement, ce château ou bâtie faisait partie d'un réseau castral qui, avec le château de Varey, de Châtillon-de-Cornelleet de Saint-Martin-du-Frêne, formait la frontière entre la Savoie et la Bresse et fut aussi une base arrière des sires de Thoire et Villars.

Remarques: Il est surprenant que Wikipédia écrive que le château ait été détruit , nous étions bien à Corlier et nous n'en n'avons pas vu d'autre, en tous les cas celui-ci était superbe en haut du rocher.

Sur la route du retour, à Corlierun château a attiré notre attention, un petit détour obligatoire, une petite photo.

Joli, vu de loin, n' est ce pas ?

Encore un souvenir pour patricketsonvelo.

Une histoire d'enfance de ....

Se poser les bonnes questions, c’est résoudre nos principaux problèmes.

Mais ces questions nous échappent parfois ou nous les formulons mal.

C’est souvent parce qu’une partie protectrice oeuvrant dans notre inconscient nous empêche de nous les poser.

Ces blocages nous empoisonnent la vie et cachent les véritables blessures.

Analyse et solutions avec le témoignage de François Le Doze.

De retour dans ma bonne vieille ville de La Gorgue, après quelques jours de repos, j' ai

essayé de comprendre pourquoi eut lieu ce blocage dans ma petite enfance.,

Ceci m' a amené à des recherches de documents sur Internet deux soirées durant mais pas certain d' avoir trouvé la clé du problème avec ces deux citations, même si çà s'en rapproche.

Voilà, c' est terminé, pas beaucoup de vélo c'est vrai mais que cela m' a fait du bien d'écrire ce récit.

 

 

Pour la liberté d'expression:

Une histoire d'enfance de ....

En hommage aux victimes des attentats.

Une histoire d'enfance de ....
Une histoire d'enfance de ....Une histoire d'enfance de ....Une histoire d'enfance de ....

L' automne est bien arrivé, patricketsonvelo vous dit:

Sportez-vous bien !

A+

Une histoire d'enfance de ....Une histoire d'enfance de ....

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie51 16/11/2016 21:13

Merci Patrick d'avoir eu la courage à 61ans de faire un bond dans le passé pour retrouver ou votre maman avait passé les derniers moments de sa vie. Par ce geste, vous lui rendez un bel hommage discret...Malgré son absence, elle reste toujours présente dans votre coeur et c'est le plus important. Vous donnez aussi beaucoup aux plus jeunes, grâce au sport...Le sport forge l'esprit, donne du courage, apprend à accepter ses défaites, et vous apprend à vous battre une fois plongé dans la Vie! J'ai été très émue en vous lisant car vous incarnez un magnifique espoir pour bien des jeunes, dont la vie professionnelle s'annonce si difficile, aujourd'hui ! Recevez deux énormes bises sincères d'une petite champenoise , émue de vous lire !!! Marie-Ange

Marie 17/11/2016 15:15

Merci Marie,
je suis content que tu aies bien compris mon message, le sport que l'on pratique est une belle bagarre pour une cause que l'on aime.
Grace à lui dans la vie on s'arme contre les mauvaises choses qui peuvent nous arriver et il nous aide par la suite à gagner un grand nombre de combats qui paraissent insurmontables.
Grosses bises et bonne continuation à toi dans ta magnifique région Champenoise.
Patrick et son fidèle Benji (Un super toutou;)

jean-charles 08/11/2016 09:17

Merci Patrick, des gens comme toi sont précieux pour la société et surtout chez les jeunes dont l'avenir est tellement incertain ! Ta récompense principale est leur reconnaissance. Porte toi bien Patrick !

jean-charles 07/11/2016 10:29

Comme à tous ceux qui te connaissent bien, en dévoilant ces sentiments ressentis quant à la maladie qui a touché ta maman et que les soins n'ont pu sauver, tu ne nous apprends pas que tu es un homme bon et que, sous des aspects parfois abruptes (oh...si peu), se cache un cœur "gros comme ça".
Ca n'a l'air de rien un voyage vers son passé, un retour sur les traces de sa maman mais, en certaines circonstances, c'est une démarche infiniment précieuse qui crée indéniablement un lien avec les êtres qui nous sont chers et qui nous regardent de l'autre Monde.
Bon courage Patrick et merci de nous avoir confié une belle page de ta vie.

Jean-Charles 08/11/2016 08:30

Bonjour Jean-Charles,
Merci pour tes bons mots , comme tu l'as lu et compris c'était un besoin pour moi de sortir tout ceci de ma grande carcasse. La retraite, grâce à l'écriture me permet de m'alléger l'esprit et surtout de prendre du temps pour comprendre.
Merci à toi et à la prochaine
le coach des p'tits Lous gorguillon, là aussi c'est un bonheur inégalable le Mercredi AM et le samedi matin.
Tchao mon ami et prends bien soin de toi.