Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de patricketsonvelo

Benji nous a quitté, patricketsonvelo écrit la dernière page de son blog.

29 Juillet 2017 , Rédigé par patricketsonvelo

Benji lors de sa promenade préférée.

Benji lors de sa promenade préférée.

En hommage à Benji ma chanson PREFEREE, pour toi TOUTOU....

C'est avec un profond chagrin que nous avons du nous séparer de notre Benji...

Lors de ses dernières semaines la vieillesse a eu raison de lui et il a semblé nous demander d'abréger ses souffrances.

C'était la première fois dans les quinze années de sa vie qu'il s'est rendu chez le véto sans aucun signe de rébellion.

Il voulait quitter ce monde en paix.

J'ai partagé sa volonté à contre cœur, le visage en larmes.

Moi le vieux dur qui rarement montrait ses peines dans les moments terrifiants de ma vie, je ne pensais pas être mis KO à ce point par la disparition d' un toutou....

Les jours qui suivent sont pénibles pour Monique et moi mais...

patetbenji....

patetbenji....

Ce blog a démarré avec Benji en 2005 lors de nos randonnées pédestres, il s'appelait alors patetbenji.

Vous avez également été nombreux  (es) à suivre nos "épopées".

Benji était devenu la  "coqueluche" des randonneurs que nous croisions chaque Dimanche.

Il en a eu des caresses !

Benji au repos près de moi lors de mes écritures sur le blog.

Benji au repos près de moi lors de mes écritures sur le blog.

A chaque récit il s'allongeait près de moi et lorsque je doutais de mes phrases, selon qu'il avait les yeux ouverts ou fermés je revoyais ma copie.

Puis Benji a vieilli, les longues randonnées devenaient difficiles pour lui...

Bien sur encore beaucoup de balades en sa compagnie ont continué mais bien plus courtes, nécessitant l'arrêt des articles de patbenji.

Des promenades ou nous étions tous les deux dans la nature, parfois 1 heure assis sur un tronc d'arbre:

A écouter chanter les oiseaux,

Voir détaler les lièvres que parfois il poursuivait à grande vitesse,

il reniflait également les chevreuils en forêt et que dire de cette rencontre avec un sanglier du côté de la grande drève à la Motte au Bois....

Suite à sa "fatigue" naissante et ses premiers petits bobos j'ouvrais un nouveau blog, patricketsonvelo, que je ne vous présente plus.

Toutes les semaines Benji avait droit à son sandwich suite à mes sorties cyclos et à chaque rédaction de mes 350 articles réalisés et des 334 publiés il ne me quittait pas d'une "patte" !

Sans aucun doute c'est à lui que je devais mon inspiration .

A ce jour plus rien ne sera jamais pareil et j'ai donc décidé de stopper patricketsonvelo.

Benji penseur...

Benji penseur...

Beaucoup de monde possède un animal préféré et pour chacun d'entre nous il est extraordinaire.

La règle n'échappe pas à mon Benji, lors des nombreuses souffrances que le destin nous a infligées à Monique et moi-même il ne nous a jamais lâché.

Grâce à lui, en ce qui me concerne, je n'ai pas plongé dans la déprime à un moment plus que pénible de ma vie.

Je me souviens m' être réveillé à plusieurs reprises en pleine nuit dans le garage avec Benji sur moi, épuisés et endormis tous les deux dans son fauteuil, attendant les résultats médicaux de sa maîtresse alors que celle-ci était hospitalisée.

Tandis que le lendemain je repartais au boulot et que je pouvais compter sur le soutien de mes camarades, lui, restait seul à la maison avec les mêmes douleurs.

Il m'attendait le soir et pendant longtemps l'interminable et insoutenable incertitude continuait...

Durant ces moments plus que pénibles je ne me rendais pas bien compte qu'il était présent et pourtant il était là et bien là !

Merci mon toutou !

Là ou je trouvais "ma liberté de penser" , comme le chanson....
Là ou je trouvais "ma liberté de penser" , comme le chanson....

Là ou je trouvais "ma liberté de penser" , comme le chanson....

Un jour alors que nous étions au bord de La Loire, là ou je trouvais énormément d' inspiration je me souviens lui avoir écrit ce poême ci-dessous mais auparavant voici les quelques lignes que j' avais griffonnées sur mon carnet de sortie :

 

La Loire n’étant pas très loin il aurait été dommage  de ne pas nous y rendre en cette superbe journée d’été.

Au loin quelques cygnes ,un calme parfait  règne  ….

Je décidais donc de m’allonger sur l’herbe près de ce long fleuve dont j’avais tant entendu parlé à l’école…

Oui j’y étais, à pied et avec mon Toutou  !

Je décidais donc de vérifier si la ceinture qui me reliait à mon Benji était bien bouclée de manière à ce que mon compagnon ne file pas à l’anglaise….

Bien m’en prit puisque le clapotement de l’eau et le sifflement des oiseaux nous firent pousser un gros roupillon à tous les deux.

Ce fut d’ailleurs Benji  qui me réveilla en me léchant la figure, chose que je déteste ,mais à ma grande surprise nous avions dormi pendant deux heures et il était plus que temps de rentrer.

Nous avions parcouru une quinzaine de kilomètres et il en restait une dizaine, comme le montre la photo ci-contre (j'en ai posté une autre qui me tient à cœur à la place, c'était en hiver...) le retour fut long mais peu importait ,la randonnée d’Olivet restera une magnifique sortie que j’aurai plaisir à revoir plus tard grâce à la boîte à image ……et au blog !

 

 

Je viens de la relire avec une grande émotion remplie de tristesse à l'aube de mes 62 balais...

 

Puis, dans la foulée j'écrivais ce poême.

Ce n'est certes pas du Victor Hugo, ni du Alphonse Daudet, encore moins du Jean de La Fontaine.....

Très modestement du Patrick (D) mais tellement sincère et affectueux....

 

La voiture était son second domicile....

La voiture était son second domicile....

Benji,

 

Beaucoup d’amour tu nous procures,

Tu remplis notre foyer de joie.

Avec toi je randonne, j’écris, je cours.

Souvent tu me laisses  pantois !

 

Les gens t’appellent le chien, moi l’ami.

Que de voyages nous parcourons ensemble !

Dans notre blog on s’appelle Patetbenji,

Les enfants raffolent de nos escapades.

 

De notre voiture tu  fis ta seconde maison.

Un jour que je voulais t’en sortir tu me mordis,

De te perdre il ne fut pas question.

Pour ta rééducation je devins sans répit.

 

Benji, on t’adore comme un chou

Pat reste son maître à lui.

Seule sa dame peut soigner son toutou

Tous les  trois nous sommes unis.

 

Aujourd’hui Benji nous rend  heureux

Demain le temps nous séparera,

Plus tard nous nous rejoindrons dans les cieux.

A jamais notre fidélité s'éternisera.

 

Monique,Patrick (patetbenji-patricketsonvelo)

patetbenji à jamais unis....

patetbenji à jamais unis....

Voilà je termine mon hommage à ce chien plus que merveilleux qu'était Benji , il le méritait bien.

Merci à vous toutes et à vous tous pour m' avoir lu pendant toutes ces années.

Merci à tous les cyclos des divers clubs qui m'ont permis la réalisation de ce blog.

Merci à tous mes amis du Cyclo-Club de Lestrem pour leur étroite collaboration concernant l' élaboration de mes reportages.

Merci au copain journaliste du Parisien pour ses précieux conseils qui m'ont aidé pour la réalisation de ce blog.

patetbenji, patricketsonvelo s' arrêtent ce jour, plus rien ne sera jamais plus pareil pour moi.

Merci pour votre compréhension.

 

Peut-être un jour un autre blog sous une autre forme, peut-être, oui peut-être......

Peut-être un jour un autre blog sous une autre forme, peut-être, oui peut-être......

C' était patricketsonvelo...

C' était patricketsonvelo...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article