Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de patricketsonvelo

MERCI au GIGN, MERCI au RAID.

6 Décembre 2015 , Rédigé par patricketsonvelo

MERCI au GIGN, MERCI au RAID.

Puisse ce rêve devenir réalité...

Pour que la liberté d' expression subsiste:

MERCI au GIGN, MERCI au RAID.
MERCI au GIGN, MERCI au RAID.
MERCI au GIGN, MERCI au RAID.

MERCI AU GIGN:

MERCI au GIGN, MERCI au RAID.
MERCI au GIGN, MERCI au RAID.

Le Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) est une unité d'élite de la Gendarmerie nationale française, spécialisée dans les domaines de l'intervention (contre-terrorisme, libération d'otages, lutte contre le grand banditisme), de l'observation-recherche et de la sécurité-protection.

Le GIGN dépend directement du directeur général de la Gendarmerie nationale qui, en cas de crise majeure, traite directement avec les autorités gouvernementales.

Dans ses missions les plus courantes, l'unité est engagée en support de la gendarmerie départementale sur le territoire national mais elle intervient également à l'étranger en coordination avec les forces armées françaises et notamment le commandement des opérations spéciales(COS).

Le GIGN dispense également de nombreuses formations, tant sur le plan national qu'international.

Sa devise est « S'engager pour la vie ».

Le GIGN a acquis une réputation nationale puis internationale au cours de centaines d'opérations dont, parmi les plus connues : les libérations d'otages à Loyada(Djibouti) en 1976, à OuvéaN 6 (Nouvelle-Calédonie) en 1988 et à Marignane en 1994.

En 1994, peu après la prise d'otages du Vol 8969 Air France le GIGN fête ses vingt ans.

Il avait alors mené plus de 650 missions, libéré plus de 500 otages et arrêté plusieurs centaines de criminels.

Pendant cette période, 5 hommes du GIGN sont morts à l'entraînement et 19 ont été blessés en opération (dont 9 lors de l'assaut de Marignane).

En 2004, le bilan à l'occasion des trente ans du groupe était de plus de 1 030 missions, de plus de 970 personnes arrêtées, et 534 otages libérés. De 1974 à 2012, le Groupe a perdu neuf hommes, dont deux en mission et sept en entrainement9.

En 2014, le GIGN fête ses 40 ans et a alors mené 1 600 opérations, interpellé 1 500 personnes, libéré 625 otages et maîtrisé 260 forcenés ; onze de ses membres sont morts en mission et en entrainement10.

Le 8 janvier 2015, le GIGN participe avec la Force d'intervention de la police nationale (FIPN) à la traque des frères Saïd et Chérif Kouachi, recherchés comme principaux suspects dans la fusillade au siège de Charlie Hebdo qui a eu lieu la veille.

Le 9 janvier, les suspects sont repérés puis abattus lors de l'intervention du GIGN dans une imprimerie à Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne.

Une action simultanée du RAID et de la BRI met fin à une autre prise d'otages à Paris, marquant la première intervention coordonnée des unités d'intervention de la Police et de la Gendarmerie. Lors de ces opérations, le GIGN est « menant » et le RAID « concourant » à Dammartin, tandis que les rôles des deux unités sont inversés à la Porte de Vincennes.

 

MERCI au GIGN, MERCI au RAID.

Cellule cynophile:

Cette cellule est bien présente dans l'organisation du GIGN.

En effet, elle est un plus pour les hommes de la cellule d'intervention, les chiens courant plus vite que les hommes équipés, pour neutraliser un individu.

Elle est composée de deux maîtres-chiens et d'un homme d'attaque.

Les maîtres-chiens sont des éléments à part entière des groupes d'intervention ; ils ont passé le même concours pour rentrer au GIGN et donc, ont la même condition physique et psychologique que les membres des groupes d'interventions.

De son côté, l'homme d'attaque assure toute la logistique inhérente à la possession de chiens.

Les chiens du GIGN sont exclusivement des bergers belges malinois, qui est la race la plus utilisée par la Gendarmerie.

Lorsqu'un chien réussit une neutralisation, on dit qu'il a un « mordant » de plus à son actif.

La section d' « appui cynophile » est, quant à elle, spécialisée dans la recherche d'engins piégés (détection de matière active et mise en sécurité).

Cette section est placée sous le même régime d'alerte que le détachement d'intervention d'urgence.

MERCI AU RAID:

MERCI au GIGN, MERCI au RAID.
MERCI au GIGN, MERCI au RAID.

Le RAID est une unité d'élite de la Police nationale française.

Le nom est choisi en référence au mot « raid », désignant un assaut militaire, mais a reçu par rétroacronymie le sens Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion.

Fondée en 1985, par Robert Broussard et Ange Mancini notamment, l'unité participe sur l'ensemble du territoire national à la lutte contre toutes les formes de criminalité et de grand banditisme.

Placé sous l'autorité directe du directeur général de la Police nationale, le RAID est appelé à intervenir à l'occasion d'événements graves, nécessitant l’utilisation de techniques et de moyens spécifiques pour neutraliser les individus dangereux, par la négociation ou l’intervention.

Son rôle est notamment d'agir dans les situations de crise, du type prise d'otages, retranchement de forcenés ou arrestation de malfaiteurs à haut risque (grand banditisme), mais aussi de contribuer à la lutte antiterroriste en apportant son concours à l'Unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT) et aux autres services spécialisés, afin de mener des opérations de filature, d'observation, de renseignement et d'arrestations d'individus ou de groupes susceptibles de se livrer à des actions terroristes sur le territoire français.

Le service est basé à Bièvres, sur le domaine de Bel-Air, dans le département de l'Essonne, siège de l'unité centrale, et dispose, en outre, de sept antennes, réparties sur le territoire métropolitain, à BordeauxLilleLyon,MarseilleNiceRennes et Strasbourg.

Sa devise est : « Servir sans faillir ».

Le RAID est notamment connu pour :

Quelques interventions:

MERCI au GIGN, MERCI au RAID.
MERCI au GIGN, MERCI au RAID.
MERCI au GIGN, MERCI au RAID.
MERCI au GIGN, MERCI au RAID.
MERCI au GIGN, MERCI au RAID.
MERCI au GIGN, MERCI au RAID.

MERCI A TOUTES ET A TOUS:

MERCI au GIGN, MERCI au RAID.

Avant Noël il était important pour moi de rappeler que ces femmes et ces hommes risquent leur vie pour déféndre notre LIBERTE .

J' y tenais particulièrement et je pense que cet article ne vous aura pas été insensible.

La documentation a été entièrement prise sur des coupures de journaux, sur Wikipédia, et dans Internet.

 Je ne pense pas que la presse me tiendra rigueur d' avoir repris certains de leurs articles.

patricketsonvelo vous dit à bientôt.

 

Et d' ici là SPORTEZ-VOUS BIEN !

MERCI au GIGN, MERCI au RAID.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article